La réforme des retraites ou le travail sans fin

lundi 24 juin 2019, par Jean-Marie Harribey

Dans sa déclaration de politique générale le 12 juin 2019, devant l’Assemblée nationale, le Premier ministre, Édouard Philippe, a confirmé le projet de réformer le système de retraites avant la fin de l’année. On le savait déjà, le gouvernement entend changer de fond en comble le système en instaurant un régime par points applicable à tous. Comme l’accumulation de points se fera sur l’ensemble de la carrière professionnelle de chacun, il est impossible d’échapper à une baisse des pensions, surtout pour ceux et celles qui auront eu des parcours de précarité, de chômage, de temps partiel, etc. Cette baisse des pensions individuelles se fera d’autant plus que la part des pensions dans le PIB est figée pour toujours autour du pourcentage actuel de 13,8 % et que les pensions ne seront indexées au mieux que sur les prix et non pas sur les salaires et sur l’évolution de la production.

La suite chez Attac

durée du travail en Europe
durée du travail en Europe

Réforme des retraites, pourquoi partir à 62 ans va se compliquer ?

C’est le top départ vers une énième réforme des retraites avec en ligne de mire, la fusion Agirc-Arrco dès 2019 et ses conséquences pour les salariés et les cadres. Comparatif régime de retraite actuel et ce que prévoit la réforme notamment sur l’âge légal de 62 ans.
La suite sur L”Huma (qui a besoin de lecteurs…).

Un autre article sur le site de La Tribune : “Il était possible de penser que la révolte des gilets jaunes sonnerait le glas de la réforme des retraites mais l’exécutif fait le choix de persévérer en reprenant son slogan publicitaire : « pour une retraite plus simple, plus juste pour tous » (Dossier de presse 10 octobre 2018). Comme le disait Shakespeare dans Macbeth, un serpent peut se dissimuler sous l’aspect de la fleur innocente.”