Le rêve, une réalité : Quand le travail vire au cauchemar…

Comment le travail, dont l’organisation a été profondément bouleversée à la fin des années 90, impacte t-il notre vie psychique ? Il suffit de sonder les nuits des travailleurs de ce début de siècle, en proie à la dépression suite à des conflits professionnels, pour en mesurer les effets ravageurs. Dans ce contexte, nos rêves nous servent à élaborer des stratégies de défense, plutôt qu’à mettre leur créativité et tout notre être au service de l’entreprise.
La suite.

Pourquoi le travail est-il devenu absurde ?

Par Hubert Guillaud (sur internetactu).

[Toute ressemblance avec un nom de produit, d’organisation ou de personne existant serait purement fortuite.]

“L’anthropologue américain David Graeber (@davidgraeber) dans son livre Bullshit Jobs (Les Liens qui libèrent, 2018) nous rappelait combien la société moderne reposait sur notre propre aliénation. Il énumérait ces emplois à la con qui conduisent nombre d’entre nous à dédier notre vie à des tâches inutiles et sans intérêts. Une colonisation du vide, dont le seul but ne semble que d’asseoir chaque jour un peu plus le pouvoir financier… « La répartition du travail telle que nous la connaissons aujourd’hui n’a donc rien à voir avec de quelconques facteurs économiques, ni même avec la nature humaine. Elle répond exclusivement à des considérations politiques.”

La suite sur Internet Actu.

Urgence sociale et environnementale, même combat !

Au cours de la semaine internationale pour le climat, du 20 au 27 septembre, la CGT se mobilise aux côtés des mouvements de jeunesse, des ONG et des autres syndicats, pour un développement humain durable.

La suite sur le site de la CGT.

Connaissez-vous la Loi de transition énergétique pour la croissance verte (LTECV) et son plan de mobilité ?

A voir avec vos conditions de travail et le respect de l’environnement.

#vélotaf

Vélotaf

12ème Baromètre de la perception des discriminations dans l’emploi : près d’une personne syndiquée sur deux se déclare discriminée

Chaque année, le Défenseur des droits et l’Organisation internationale du travail (OIT) publient conjointement un baromètre de la perception des discriminations dans l’emploi.
Cette 12ème édition vise à mieux connaître les discriminations en raison de l’activité syndicale.
La suite sur le site du défenseur des droits.
L’étude.

infographie discrimination syndicale

Peut-on venir en short, jupe ou tongs au travail quand il fait chaud ?

Les températures s’affolent dépassant sans difficulté les 40° mais alors, comment s’habiller pour aller travailler ? Il est temps de sortir du placard shorts, jupes, robes, tongs et autres accessoires estival ! Mais pouvez-vous exposer vos jolies gambettes et vos doigts de pieds en toute liberté sur votre lieu de travail ? Peut-on venir en short au bureau ? En tongs ? Quelle tenue vestimentaire adopter au travail quand il fait chaud ? Pouvez-vous être sanctionné, voire même licencié en raison des vêtements que vous portez ?

La suite chez Juritravail.

Short, tongs, jupes...

Ou encore plus précis d’un point de vue juridique : Peut-on s’habiller comme l’on veut au travail, notamment par fortes chaleurs ? Aucun texte particulier n’interdit le port d’un short de bermuda ou de sandales au travail….

La suite sur service-public.fr.

Reprendre le travail après un burn-out, un long cheminement émotionnel

Le burn-out, en lien avec un stress chronique et parfois aigu, se traduit par une grande fatigue émotionnelle, un cynisme vis-à-vis de son activité et une dilution du sentiment d’accomplissement au travail. Le syndrome d’épuisement professionnel se manifeste en conséquence à la fois par une érosion de l’engagement (en réaction à l’épuisement), une érosion des sentiments (à mesure que le cynisme s’installe) et une érosion de l’adéquation entre le poste et le travailleur (vécu comme une crise personnelle).

La suite.