Travailler c’est trop dur ?

Les protestations contre le projet de réforme des retraites révèlent nos crispations autour de la question du travail et de la crise de son sens. A-t-on renoncé à faire du travail le lieu de l’accomplissement de soi ?

C’est comment qu’on survit ?

Ces dernières semaines j’ai travaillé sur une réforme dont les médias ont peu parlé, mais qui va impacter massivement les futurs chômeurs et chômeuses.
Cette BD a été construite avec l’aide d’un conseiller de Pôle Emploi et est libre de droits pour toute utilisation militante.
La suite chez Emma (décidément, Merci).

Le rêve, une réalité : Quand le travail vire au cauchemar…

Comment le travail, dont l’organisation a été profondément bouleversée à la fin des années 90, impacte t-il notre vie psychique ? Il suffit de sonder les nuits des travailleurs de ce début de siècle, en proie à la dépression suite à des conflits professionnels, pour en mesurer les effets ravageurs. Dans ce contexte, nos rêves nous servent à élaborer des stratégies de défense, plutôt qu’à mettre leur créativité et tout notre être au service de l’entreprise.
La suite.

C’est quand qu’on arrête ?

Une très bonne synthèse de la réforme des retraites en BD (facile à lire) et qui n’omet aucun des aspects de la dite réforme (façon réforme de l’Assurance Chômage).

Ces derniers jours, j’ai voulu savoir ce qui nous attendait avec la réforme des retraites. Conclusion : le rapport Delevoye, c’est le coup final porté à la solidarité intergénérationnelle. J’explique pourquoi, en images.

C'est quand qu'on arrête (Emma).
La suite chez Emma.

Pourquoi le travail est-il devenu absurde ?

Par Hubert Guillaud (sur internetactu).

[Toute ressemblance avec un nom de produit, d’organisation ou de personne existant serait purement fortuite.]

“L’anthropologue américain David Graeber (@davidgraeber) dans son livre Bullshit Jobs (Les Liens qui libèrent, 2018) nous rappelait combien la société moderne reposait sur notre propre aliénation. Il énumérait ces emplois à la con qui conduisent nombre d’entre nous à dédier notre vie à des tâches inutiles et sans intérêts. Une colonisation du vide, dont le seul but ne semble que d’asseoir chaque jour un peu plus le pouvoir financier… « La répartition du travail telle que nous la connaissons aujourd’hui n’a donc rien à voir avec de quelconques facteurs économiques, ni même avec la nature humaine. Elle répond exclusivement à des considérations politiques.”

La suite sur Internet Actu.

Urgence sociale et environnementale, même combat !

Au cours de la semaine internationale pour le climat, du 20 au 27 septembre, la CGT se mobilise aux côtés des mouvements de jeunesse, des ONG et des autres syndicats, pour un développement humain durable.

La suite sur le site de la CGT.

Connaissez-vous la Loi de transition énergétique pour la croissance verte (LTECV) et son plan de mobilité ?

A voir avec vos conditions de travail et le respect de l’environnement.

#vélotaf

Vélotaf

12ème Baromètre de la perception des discriminations dans l’emploi : près d’une personne syndiquée sur deux se déclare discriminée

Chaque année, le Défenseur des droits et l’Organisation internationale du travail (OIT) publient conjointement un baromètre de la perception des discriminations dans l’emploi.
Cette 12ème édition vise à mieux connaître les discriminations en raison de l’activité syndicale.
La suite sur le site du défenseur des droits.
L’étude.

infographie discrimination syndicale